Clientélisme et corruption à Allauch ?

Retrouvailles mouvementées entre Povinelli et sa majorité au conseil municipal d’Allauch

De G. à D. Gérard Bismuth, 2e adjoint au maire, Roland Povinelli, maire d’Allauch et Gérard Poulain, directeur général des services. Crédit : Marius Rivière

« Clientélisme », « manque de transparence », « corruption », lundi soir, lors du conseil municipal d’Allauch, quatre élus ont officiellement quitté la majorité de Roland Povinelli pour former un nouveau groupe au conseil municipal.

Ainsi démarre ce nouvel article du site d’investigation Marsactu, à propos du retour de Roland Povinelli au Conseil Municipal et du départ de 4 élus de la majorité…

Postés devant la salle des mariages d’Allauch, deux policiers municipaux tentent tant bien que mal de contenir une foule d’habitants venus assister au conseil municipal de la rentrée. La fouille des sacs est sommaire, le détecteur à métaux vite passé. Si les Allaudiens jouent des coudes en ce lundi soir, c’est pour une seule raison […]

La suite, c’est par ici:

175.968 euros de frais de justice payés par Allauch

Combien faudra-t-il encore de mises en examen et autres accusations pour que les Allaudiens et les Allaudiennes se rendent comprennent quel personnage ils ont élu et réélu, et dont ils payent les frais de justice estimés, par Capital, à déjà plus de 170 000€ ! Extrait ci-dessous.

Un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes de février dernier, que nous nous sommes procuré, vient le confirmer. Les magistrats se sont intéressés aux frais d’avocats de Roland Povinelli, qui fait l’objet d’une mise en examen pour diverses affaires de clientélisme, dans un dossier en attente des réquisitions du parquet. Entre 2015 et 2017, les honoraires des robes noires se chiffrent à 175.968 euros. Pour la seule année 2017, les dépenses engagées dans cette procédure représentent à elles seules 47,57% du contentieux de la ville (voir document de la chambre régionale des comptes ci-dessous). Les conseils de Povinelli ont multiplié les actes et les obstructions, en pure perte pour leur client mais pas pour leurs émoluments. Povinelli a tenu à s’entourer de trois avocats, pas moins. « La pire configuration, décrypte un de leurs confrères, dans ce cas personne ne prend la responsabilité du dossier et chacun multiplie les honoraires ».

Article complet ici

Publicité assurée par la mairie

En même temps, comment en tenir rigueur aux citoyens d’Allauch lorsque le site de la mairie en dresse, d’après Marsactu, une fois encore, « un portrait dithyrambique ». Extrait:

La Ville d’Allauch dresse un portrait dithyrambique de son maire sur son nouveau site

Jean-Marie Leforestier, 25 Oct 2018 2


Le rose a envahi le site Internet de la Ville d’Allauch et cela n’a rien à voir avec l’opération de sensibilisation au cancer du sein qui affiche un peu partout ses couleurs. À la faveur d’un coup de frais graphique, la municipalité a aussi réécrit le portrait de son maire, Roland Povinelli (PS) à l’encre particulièrement sympathique.

Celui qui préside aux destinées de la Ville depuis 1975 possède « une personnalité hors du commun » doublé d’un « sens inné de la chose publique, allié à un réalisme permanent et une puissance de travail peu commune »« Il est proche de ses concitoyens, pour lesquels il se bat pour mener à terme un certain nombre de thèmes bien définis, chers à ses convictions », poursuit le texte.

Cette biographie ne dit pas en revanche que Roland Povinelli, qui en est à son neuvième mandat, est actuellement mis en examen pour « abus de confiance, faux, utilisation privative de domaine public et détournement de fonds publics ». On lui reproche notamment l’emploi de sa belle-fille esthéticienne comme assistante parlementaire, la promotion irrégulière de sa directrice de cabinet et la privatisation à des fins personnelles d’une bastide municipale.

Plus d’infos ici

Mais, après tout, ne dit-on pas qu’un homme averti en vaut deux ?

Bientôt les élections municipales…

Alors faites le bon choix !