Notre organisation

[av_one_full first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]
[av_heading heading=’Notre organisation’ tag=’h1′ style= » size= » subheading_active= » subheading_size=’15’ padding=’10’ color= » custom_font= »][/av_heading]
[/av_one_full]

[av_section min_height= » min_height_px=’500px’ padding=’default’ shadow=’no-shadow’ bottom_border=’no-border-styling’ bottom_border_diagonal_color=’#333333′ bottom_border_diagonal_direction= » bottom_border_style= » id= » color=’main_color’ custom_bg=’#eaeaea’ src= » attachment= » attachment_size= » attach=’scroll’ position=’top left’ repeat=’no-repeat’ video= » video_ratio=’16:9′ overlay_opacity=’0.5′ overlay_color= » overlay_pattern= » overlay_custom_pattern= »]
[av_one_third first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]

[av_image src=’http://www.luciedesblancs.fr//wp-content/uploads/2017/04/equipe-lucie-desblancs.jpg’ attachment=’174′ attachment_size=’full’ align=’center’ styling= » hover= » link= » target= » caption= » font_size= » appearance=’on-hover’ overlay_opacity=’0.4′ overlay_color=’#000000′ overlay_text_color=’#ffffff’ animation=’no-animation’]
Lucie Desblancs et ses deux suppléants.
De gauche à droite : Jean-Louis Lerda et Jean-Pierre Simoni
[/av_image]

[/av_one_third][av_two_third min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]

[av_hr class=’invisible’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Notre équipe est constituée d’hommes et de femmes :
étudiants, retraités, actifs salariés ou professions libérales, autant de personnalités issues de milieux divers.

Ils sont tous des citoyens et citoyennes engagées, ambassadeurs du mouvement du parti Citoyen.

[/av_textblock]

[/av_two_third]
[/av_section]

[av_one_half first min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’25px’ padding_sync=’true’ border=’1′ border_color=’#bababa’ radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color= » src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]

[av_heading tag=’h2′ padding=’10’ heading=’Jean-Louis Lerda’ color= » style= » custom_font= » size= » subheading_active= » subheading_size=’15’ custom_class= »][/av_heading]

[av_image src=’http://www.luciedesblancs.fr//wp-content/uploads/2017/04/jean-louis-lerda-allauch-le-parti-citoyen-lucie-desblancs.jpg’ attachment=’180′ attachment_size=’full’ align=’center’ styling= » hover= » link= » target= » caption= » font_size= » appearance= » overlay_opacity=’0.4′ overlay_color=’#000000′ overlay_text_color=’#ffffff’ animation=’no-animation’][/av_image]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Jean-Louis Lerda est né à Allauch au début des années 60.

Dès l’âge de 12 ans il participait à l’association « canton vert« , au reboisement de nos chères collines d’Allauch.

Diplômé de l’école des Beaux Arts de Marseille, en 1964, il entreprend de continuer ses études supérieures à Paris où il sort « major » de l’Ecole Internationale de stylisme-modélisme, parrainée par la Chambre Syndicale de la Haute Couture parisienne.

Ce beau classement lui vaut d’intégrer la maison Christian Dior.

Durant 5 ans, il crée et compose 2 collections par an qui sont destinées à de riches clientes (duchesses, princesses et stars) et à la Jet Set.

Jean-Louis LERDA participait déjà au rayonnement mondial de son pays

Il décide de créer son entreprise en 1970  : »Jean Landome, la Griffe de l’Elégance »

Son entreprise grandit très rapidement et, devant une demande toujours croissante il multiplie les ateliers et les usines de fabrication pour assurer la production des 2 collections : Une, à grande échelle, réservée aux grossistes et à la grande distribution; l’autre, destinée à une clientèle plus classique et plus « haut de gamme », et majoritairement réalisée pour  l’exportation : Europe, Moyen Orient, Extrême-Orient, en particulier à Hong Kong.

« Jean Landome » rayonnait dans les plus belles boutiques, au côté de celle de son ami Pierre Cardin.

Hélas, la politique de 1981 bouleversa l’industrie française. Cette révolution fut le résultat des retraits de quotas d’importation qui protégeaient notre pays. Avec l’invasion des produits étrangers (venant, principalement de Taïwan, Turquie et Maghreb), les produits français sont rejetés par les centrales d’achat qui préfèrent acheter à des prix dérisoires mais continuent à vendre au même prix en réalisant d’énormes bénéfices;

En conséquence, des milliers d’usines ferment !!!!

La France, qui comptait moins de 800 000 chômeurs se retrouve, 4 ans après, avec + de 5 millions de chômeurs.

En 1989, pour compenser la perte des grossistes et centrales d’achat, Jean-Louis Lerda décide d’ouvrir des boutiques dans les centres commerciaux de notre région.

Très rapidement, il fut élu Président par les commerçants afin de les défendre et promouvoir leur centre durant 25 ans.

Après 50 ans de travail intense au service des autres vient le moment de la retraite.

Jean-Louis LERDA s’est mis à la disposition de Lucie DESBLANCS, en tant que suppléant afin de lui apporter son expérience de chef d’entreprise.

« Elle mérite mon estime, ma confiance pour son honnêteté, sa volonté et son courage! » Jean-Louis LERDA
[/av_textblock]

[/av_one_half][av_one_half min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’25px’ padding_sync=’true’ border=’1′ border_color=’#bababa’ radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color= » src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]
[av_heading heading=’Jean-Pierre Simoni’ tag=’h2′ style= » size= » subheading_active= » subheading_size=’15’ padding=’10’ color= » custom_font= »][/av_heading]

[av_image src=’http://www.luciedesblancs.fr//wp-content/uploads/2017/04/jean-pierre-simoni-allauch-le-parti-citoyen-lucie-desblancs.jpg’ attachment=’181′ attachment_size=’full’ align=’center’ styling= » hover= » link= » target= » caption= » font_size= » appearance= » overlay_opacity=’0.4′ overlay_color=’#000000′ overlay_text_color=’#ffffff’ animation=’no-animation’][/av_image]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]
Jean-Pierre Simoni est né à Allauch pendant la dernière guerre mondiale.

Il a eu une scolarité itinérante qui l’a mené de Ponte Leccia en Corse à Marrakech, de Freiburg en Allemagne à Bastia, puis de Baden Baden à la Faculté de Médecine de Marseille.

Après 18 mois au grade de médecin aspirant dans les parachutistes à Pau, il s’est installé comme médecin généraliste à Allauch.

Pendant 40 ans il traque la maladie dans les collines de Marcel Pagnol dédiées aux bartavelles.

Passé au grade de très jeune retraité il se consacre à l’écriture.

C’est le succès de « L’année des Chemises noires », paru en 2005 et réimprimé régulièrement depuis, qui l’a encouragé à poursuivre l’écriture.

Actuellement, il se consacre à l’écriture de son 7ème roman.
[/av_textblock]
[/av_one_half]