Informations diverses: approche numérique, soutien aux commerçants et artisants,…

Développer une approche numérique avec les clients ?

En cette période calme où les clients sont contraints de rester chez eux, il peut être pertinent de développer une approche numérique, ces liens sont un début de réflexion

o https://www.francenum.gouv.fr/comprendre-le-numerique/artisans-commercants-independants-comment-maintenir-une-activite-economique
o https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-e-commerce-offres-preferentielles-commercants?xtor=ES-29-[BIE_Sp%C3%A9cialCoronavirus_20200327]-20200327-[https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-e-commerce-offres-preferentielles-commercants]

Vous pourriez être intéressé d’inscrire votre activité sur le site

https://soutien-commercants-artisans.fr/.

Les consommateurs peuvent soutenir les commerçants et artisans

en achetant leurs produits ou services sous forme de bons cadeaux, utilisables dès leur réouverture et jusqu’au 31 décembre 2020.
L’argent est versé en une semaine au commerçant qui dispose ainsi de trésorerie qui lui permettra de faire face aux dépenses les plus urgentes et de compenser pour partie la perte de chiffres d’affaires qu’il subit actuellement.
Le service est gratuit pour les commerçants ! (hormis les frais de gestion de la plateforme et bancaires).

Les décrets parus cette semaine ont précisé les dispositifs pour les paiements d’eau, gaz, électricité et loyers

Paiement des loyers, factures de gaz, eau, électricité :

o Les très petites entreprises ne subiront pas de coupures de la fourniture d’électricité, de gaz et d’eau, en raison de factures impayées, durant toute la période de l’état d’urgence sanitaire. 
o À leur demande, elles pourront obtenir le report du paiement des factures non acquittées, et leur rééchelonnement sur au moins 6 mois, sans pénalité. 
o De même, durant toute la période de l’état d’urgence sanitaire et pour les deux mois suivants, ces entreprises ne subiront ni pénalité ou intérêt de retard, ni d’activation des garanties ou cautions, en cas d’impayé de loyers.
o Le périmètre des entreprises concernées est le même que celui du fonds de solidarité : entreprises ou travailleurs indépendants de moins de 10 salariés, d’un million d’euros de chiffre d’affaires au maximum, ayant fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public ou ayant subi une perte d’au moins 70 % de leur chiffre d’affaires par rapport à mars 2019.
o Cette mesure est rendue applicable dans les départements et collectivités d’outre-mer.

 

Il convient d’alerter les entrepreneurs que l’assurance perte d’exploitation ne pourra être activée auprès de leur assureur car nous sommes dans le cas d’une pandémie.

La revue de presse ci-après apporte des précisions.

La perte d’exploitation (PE) sans dommages est plus que jamais une réalité et elle n’a jamais autant été boudée des assureurs.
Le message est des plus clairs : « L’Etat ne prendra pas en charge [NDLR La perte d’exploitation sans dommages]! », insistait Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, enjoignant les assureurs à s’impliquer plus fortement sur la prise en charge de la perte d’exploitation sans dommages à laquelle font face les entreprises, en particulier dans le secteur de la restauration et l’hôtellerie. « l’Etat ne prendra pas en charge [NDLR La perte d’exploitation sans dommages]! Notre première responsabilité c’est la solidité financière de la nation. Nous avons mis en place un filet de sécurité pour les entreprises et les commerces : le fonds de solidarité vise à les soutenir.
[Sur les pertes d’exploitation sans dommages], nous allons continuer à discuter avec les assureurs. Les catastrophes naturelles sont prises en charge, mais pas les catastrophes sanitaires. Nous allons voir avec les assureurs comment ils peuvent participer à l’effort de solidarité nationale », précisait-il lors d’une conférence de presse.
Les syndicats patronaux (Medef, CPME…), tout comme le ministre semblent faire pression sur les assureurs pour que ces derniers se positionnent. Dans un communiqué daté du 13 mars, la Confédération des PME lançait un appel à l’Etat et aux assureurs. « La Confédération des PME réaffirme enfin sa volonté de voir décrété un « état de catastrophe sanitaire » permettant, en complément de l’état de catastrophe naturel, aux entreprises concernées de faire jouer leur assurance perte d’exploitation. »

Prime de 1 000 € dite « prime Macron » apparue l’an dernier :

Bruno Le maire a annoncé le 24 mars que l’obligation d’avoir un accord d’intéressement pour verser une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat était supprimée pour les entreprises de moins de 250 salariés.
Ainsi, ces entreprises pourront verser une prime sans charges sociales et sans impôts jusqu’à 1 000 € afin de récompenser les salariés qui se rendent sur leur lieu de travail.
Cette annonce devrait se concrétiser dans le cadre d’une ordonnance prise sur le fondement de la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie du Covid-19.

ARTISANS, COMMERÇANTS, INDÉPENDANTS : COMMENT MAINTENIR UNE ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE POUR LES TPE PME DANS DES CONDITIONS IRRÉPROCHABLES DE SÉCURITÉ SANITAIRE ?

intérieur de boulangerie pâtisserie

La lutte contre le coronavirus crée une situation sans précédent, l’activité commerciale est bouleversée. Cette page vous guide pour utiliser aux mieux les outils numérique pour maintenir une activité et vous faire aider si vous n’êtes pas familier d’Internet.

La nécessité de ralentir l’épidémie du coronavirus a conduit le Gouvernement à prendre des décisions visant à réduire drastiquement les interactions sociales des Français pour respecter les règles sanitaires de distanciation sociale. De nombreux professionnels ont dû fermer leurs boutiques et s’interrogent sur la manière de maintenir leur activité et d’apporter du service à leurs concitoyens.

En effet, organisant leur vie depuis leur domicile, ces derniers font face à de nouveaux besoins de biens et services. Internet permet d’informer et de communiquer avec ses clients, de gérer une activité à distance et de s’entraider.

Cet article vous donne des clés pour actualiser vos informations sur internet, communiquer avec vos clients, et commercer / maintenir une activité.

Comment continuer mon activité à distance ?

Dans de nombreux secteurs, il est possible de vendre à distance ou d’utiliser des services de livraison dans sa commune.

Commencez par mettre à jour vos informations sur internet et les réseaux sociaux afin que vos clients puissent vous contacter. Les commerces qui ne peuvent pas ouvrir peuvent néanmoins vendre à distance et faire livrer leurs produits. Cf. rubrique ci-dessous « comment actualiser ses informations sur internet ? ».

Pensez à communiquer sur internet pour rester en lien avec vos clients et en acquérir de nouveaux. Contrairement aux périodes de vacances où vous pouvez fermer puisque vos clients sont loin, dans le cas du Coronavirus, vos clients sont chez eux et ont besoin de vous. C’est peut-être le moment de créer votre site internet. Cf rubrique ci-dessous « comment communiquer avec mes clients ».

Dans l’immédiat, pour aider les TPE/PME à poursuivre leur activité, des plates-formes de commerce en ligne, de livraison ou encore de solutions de paiement proposent des offres à tarifs réduits ou gratuit pendant la crise du Coronavirus. Certains acteurs ont déjà communiqué sur ces offres et nous publierons prochainement le recensement de ces offres.

Une livraison en toute sécurité : deux guides des bonnes pratiques sanitaires ont été publiés pour garantir la santé et la sécurité de votre personnel et des clients :

Comment actualiser mes informations sur internet ?

Tout d’abord, vérifiez sur internet, les informations vous concernant :

  1. Tapez dans un moteur de recherche (Bing, Google, Qwant…) le nom de votre commerce, avec un élément de l’adresse et la commune. Par exemple pour trouver la librairie « Le Comptoir des mots », rue des Pyrénées à Paris, vous pouvez taper les mots « Comptoir mots pyrénées paris ».
  2. Lisez la page de résultats : en général, la page affiche directement des informations sur le commerce recherché : adresse, horaires d’ouverture et aussi des liens vers des pages (ex. : page Facebook), vers des fiches publiées dans des annuaires (ex. : PagesJaunes ou des annuaires spécialisés par métier).

Puis, testez la mise à jour sur une donnée ou sur quelques informations (par exemple la description de votre activité ou votre numéro de téléphone) en suivant les instructions de l’annuaire concerné :

Comment communiquer avec mes clients ?

Réfléchissez à votre communication, rédigez un message pour vos clients et actualisez toutes les données nécessaires. Pour vous aider, voici quelques ressources utiles :

Pensez à répondre aux messages que vous recevrez, si vous êtes contacté par vos clients.

Voici quelques exemples pour comprendre comment des commerçants utilisent le numérique pour mieux communiquer avec leurs clients :

Quels outils, quelles plates-formes utiliser ?

Le gouvernement a lancé un appel aux entreprises du numérique (places de marché, services de livraison, services de paiement…) pour mettre à disposition une offre gratuite ou à des tarifs préférentiels, à destination des commerçants de proximité touchés par la crise. Une sélection d’offres destinées notamment aux commerçants de proximité et qui ne prévoient pas d’engagement des vendeurs est publiée sur economie.gouv.fr.

Comment opérer ma transformation numérique ?

Le numérique apparait comme une solution face à l’épidémie. Certains artisans, commerçants ou indépendants n’ont pas encore fait le pas, par faute de temps, d’expertise ou de financement.

France Num est la plateforme en ligne qui permet aux entreprises de faire leur diagnostic numérique, d’entrer en relation avec des accompagnants experts du numérique ainsi que d’accéder à une nouvelle offre de prêts numériques.

Comment bénéficier des mesures immédiates de soutien aux entreprises ?

Face au Coronavirus (Covid-19), le gouvernement est en solidarité totale avec les entreprises et leurs salariés, et continuera d’être pleinement mobilisé dans les jours et les semaines à venir. Vous trouverez ci-dessous :

Comment être accompagné ?

Pour être accompagnés dans vos démarches, faites-vous aider par des tiers de confiance. Vous pouvez contacter le réseau consulaire, c’est-à-dire votre Chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou votre Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), en métropole et en outre-mer.

Vous pouvez aussi contactez par téléphone quelqu’un de votre entourage pour vous aider.

Pour en savoir plus sur le Covid-19

France Num publie un fil info continu avec les informations utiles pour les entreprises pour surmonter la crise du coronavirus

 

MOTS-CLÉS

 

artisan, tpe, indépendant, Entreprise, Région, Île-de-France
Droit affecté au contenu : Licence Creative Commons BY-NC-SA 3.0 FR

Les décrets parus cette semaine ont précisé les dispositifs pour les paiements d’eau, gaz, électricité et loyers