,

Et une victoire de plus à Allauch: Lucie Desblancs relaxée dans le procès intenté par Roland Povinelli

Source: La Provence 

Allauch : Lucie Desblancs relaxée dans le procès que lui faisait le maire Roland Povinelli

Par D.T.

Lucie Desblancs est une adversaire politique de Roland Povinelli à la mairie d’Allauch
Lucie Desblancs est une adversaire politique de Roland Povinelli à la mairie d’AllauchPHOTO ARCHIVES ANTOINE TOMASELLI

Lucie Desblancs, adversaire politique de Roland Povinelli à la mairie d’Allauch, a été relaxée cet après-midi par le tribunal correctionnel de Marseille des poursuites pour « diffamation envers un fonctionnaire public » et « diffamation dirigée contre la mémoire des morts » engagées contre elle par l’actuel maire de la commune.

Dans son jugement, le tribunal considère que la plainte déposée est trop imprécise. Il juge notamment que « l’indication des textes de poursuites n’est pas conforme aux prescriptions légales. »  Roland Povinelli réclamait la somme de 50 000 euros en réparation de son préjudice moral.

,

Une victoire pour moi, une victoire pour Allauch

Petit rappel des faits: harcelèment, préemption abusive, etc

Au besoin, vous retrouverez en bas de page le contenu de 2 articles rappelant les faits qui m’ont conduite à porter plainte au motif de préemption abusive et de harcèlement de la part de Roland Povinelli et de la mairie d’Allauch.

5 motifs d’annulation de la préemption, et détournement de pouvoir

      Au Tribunal Administratif, en date du 07/11/2019, concernant le recours contre la préemption abusive de la mairie sur ma maison, le Rapporteur Public (ministère public) a relevé 5 motifs d’annulation de la préemption. Le 5e motif a retenu toute notre attention car il relève «d’ un détournement de pouvoir ». Cela situe la haute gravité des faits.

Les abus n’ont que trop duré, la justice s’impose à tous, et à la mairie également. Il n’y a pas de passe-droit.

      Le délibéré officiel sera validé dans une quinzaine de jours, mais les magistrats se rangent toujours derrière le Rapporteur Public. C’est une première victoire.

      Elle était à double enjeu, car le Procureur de la République a ouvert, depuis 01/2019, une enquête pour « harcèlement », et qu’il était en attente de ce jugement pour alimenter son dossier. 

Povinelli, maire d'Allauch, suspecté de harcèlement moral par le tribunal administratif suite à la plainte pour harcèlement et préemption abusive déposée par Lucie DesblancsLa méthode POVINELLI     

     Les harcèlements, moraux, administratifs, abus de pouvoir, sont utilisés par la mairie d’Allauch à tous les niveaux. Cette méthode est la marque de fabrique du maire.

     La suspicion règne, le bon droit est bafoué, et la corruption s’invite à tous les débats. Une véritable « Chienlit » comme disait le Général de Gaulle !

     Les poursuites diligentées par le ministère public, au motif de harcèlement, vont donc pouvoir reprendre, et le bon droit reprendra lui aussi sa place, toute sa place.

     La corruption, le clientélisme n’ont pas leur place à Allauch, je serai toujours là aux avant-postes pour protéger et défendre ma ville d’Allauch !

Question: Le « sulfureux » maire Povinelli utilisera-t-il une fois de plus les finances de la municipalité d’Allauch pour financer sa défense ?…

Ce qui est juste se défend avec courage, et le courage récompense le juste.

 

La Marseillaise:

Les langues se délient après la révélation des enregistrements d’Allauch

Lucie Desblancs au mileu des allaudiens. Marche pour un commissariat à Allauch...

Candidate aux municipales de 2014, Lucie Cohen-Desblancs, ici avec son mari, avait reçu une lettre de menaces. PHOTO DR

Candidate aux municipales de 2014, Lucie Cohen-Desblancs, ici avec son mari, avait reçu une lettre de menaces. PHOTO DR

À Allauch, les élus d’opposition dénoncent un climat délétère et le reprochent à Roland Povinelli. Le maire, expliquent-ils, utilise « l’arsenal municipal contre nous ». La Ville objecte des raisons administratives ou juridiques à chaque conflit. Très nombreux…

« Cohen, ton mari va avoir des problèmes ». Lucie Cohen-Desblancs a retrouvé ce « petit mot », accompagné d’une cartouche de 22 long rifle, dans sa boîte aux lettres, durant la campagne des élections municipales de 2014. La plainte de la candidate « citoyenne » a depuis été classée, faute de preuve. Personne n’a donc été directement ou indirectement incriminé ; mais cette « menace », ciblée, caractérise bien le climat suffoquant dans lequel s’est jouée cette élection. La tentative de torpillage de la liste de José Gonzalez (FN) par Roland Povinelli, ayant proposé, en février 2014, « un appartement et un emploi en mairie », à un colistier FN contre son désistement, comme l’atteste un enregistrement (cliquez ici), n’est, hélas, qu’un épisode de la vie politique locale d’Allauch.
L’ambiance s’est-elle détendue après le deuxième tour de scrutin remporté par le maire sortant (PS) ? Loin de là, selon ses opposants. Lucie Desblancs en veut pour preuve la préemption de sa villa, détaillée par nos confrères de Marsactu. « En mai 2017, suite à un problème de trésorerie, j’ai décidé de vendre ma maison, estimée à 600 000 euros, nous avions une proposition à 480 000 euros – au prix des domaines – proposition que nous avions acceptée », nous résume l’élue. Et dans un même temps, « la mairie a décidé de faire jouer son droit de préemption à hauteur de 300 000 euros… c’était inacceptable. »


[Enregistrement d’Allauch] « Marque le nom, l’âge, l’adresse et ce qu’ils veulent obtenir de moi »


« La préemption de la villa a été le coup de grâce»

La propriété, jouxtant le domaine de Pichauris, – lieu de tournage des mythiques « la gloire de mon père » et « le château de ma mère » -, doit servir d’accueil aux randonneurs, justifie la majorité municipale, qui a voté cette préemption en mai 2017. De nombreux aménagements du site figuraient déjà dans le programme du maire sortant.
L’affaire de la villa a été « le coup de grâce », commente Lucie Desblancs. L’élue craque. « J’ai fait une sorte de burn-out, dû au stress, j’étais comme paralysée, incapable de bouger ». Son mari, Henri, a dû la prendre en charge, l’habiller, la déshabiller, la conduire au travail, quand elle pouvait y aller, et ce durant des mois. « C’est une période qui a été extrêmement dure, mais on a tenu », souligne-t-il. Et ça continue… « fin 2018, j’ai reçu un courrier de la ville me signifiant « une infraction au code de l’environnement », concernant mon enseigne », décrit-elle.

Enseigne, « réalisée sans autorisation administrative et sans l’autorisation de l’architecte des bâtiments de France », stipule la mairie dans un courrier, en novembre dernier « Je n’ai pas fait les travaux d’origine dans ce local acheté en 2012 en vue des municipales, j’ai juste changé l’enseigne… voilà 5 ans », s’étonne-t-elle. Enfin, il y a quelques mois seulement, « les séniors de mon entourage se sont vus interdire l’inscription à la maison des séniors ». « Premier arrivé premier inscrit, jusqu’à atteindre le nombre maximal », explique en substance le maire.

Nouveau ramdam : « pourquoi avoir décalé notre rendez-vous d’inscription, nous mettant ainsi hors délais ? » interroge la dizaine d’exclus ; les animateurs de la structure, demandent au maire « d’accepter les inscriptions sans limite de nombre…» et l’ensemble des élus de l’opposition s’insurge, lors du tumultueux conseil municipal de décembre contre cette « décision arbitraire ». Rien n’y a fait.

« Si tu continues, il va te retirer ta salle de boxe»

« Le maire d’Allauch utilise tout l’arsenal administratif et judiciaire contre nous ! », dénonce Lucie Desblancs qui s’est décidée à porter plainte pour « harcèlement moral » contre Roland Povinelli. Pour autant, le premier magistrat a, pour chacun des points ou évènements soulevés, une solide argumentation reposant sur le règlement d’urbanisme, le code de l’environnement, le règlement ou le fonctionnement des services.
Les soutiens des élus d’opposition ne sont pas épargnés de « représailles » selon ces derniers. « Tu sais, si tu continues à t’afficher à côté d’elle [Lucie Desblancs NDR.], il va te retirer ta salle de boxe. » Ce « conseil amical » est venu aux oreilles de Gil Rey, pendant la campagne de 2014. À l’époque, « je donnais des cours de kick boxing et de boxe thaï à 80 pratiquants, au gymnase de Pié d’Autry, [un quartier d’Allauch] », raconte l’entraîneur également fonctionnaire de police. « La ville a attendu la fin de l’année, puis m’a signifié que la salle devait être utilisée pour des activités périscolaires… J’ai été très « étonné », car les séances d’entraînement avaient lieu les mercredis soir et samedis matins ».

« Ce n’est pas un maire , c’est un despote »

Ce qui ne cadre pas avec l’emploi du temps des élèves… « La sanction », a été sans appel, souligne-t-il. « J’entraîne aujourd’hui à l’Olympique de Marseille, j’y suis avec plaisir, mais je regrette les Allaudiens », stipule-il, avant d’ajouter : « ce n’est pas un maire pour moi, juste un despote, qui use de tous les moyens à sa disposition…» assène-t-il. Fin décembre, plusieurs élus de l’opposition ont eu droit à des menaces de mort, via des appels téléphoniques, restés à ce jour anonymes. Des plaintes ont notamment été déposées par José Gonzalez (RN) et Lucie Desblancs (SE). À la mi-janvier, Roland Povinelli nous faisait part de son « courroux », à l’idée que l’on puisse imaginer, que cela pouvait provenir de lui ou de son entourage.

Sylvain Fournier

 

Marsactu:

Dans les collines d’Allauch, le maire se paie la villa d’une opposante

Lors du dernier conseil municipal d’Allauch, ce mercredi, le maire Roland Povinelli a soumis au vote la préemption de la villa d’une de ses opposantes. L’idée est d’en faire une maison de la nature à destination des randonneurs. Un prétexte pour la propriétaire.

Dans les collines d'Allauch, le maire Povinelli se paie la villa d'une opposante

Les collines autour de Pichauris. Capture d’écran Geoportail.

On peut contribuer à la politique d’une commune, même en étant dans l’opposition. Et même contre son gré. C’est l’amère expérience qu’a vécue mercredi soir Lucie Cohen-Desblancs. Élue sans étiquette d’Allauch, elle a dû quitter la séance du conseil municipal tandis que les autres conseillers adoptaient une mesure la concernant : la préemption de sa villa.

En d’autres termes, alors qu’elle avait l’intention de vendre à un particulier, la mairie est intervenue pour exercer son droit de priorité. Motif de l’opération : « Le développement du tourisme vert » qui est « une priorité de la politique communale ». En l’occurrence, « cette propriété de 4049 m2 étant située en lisière du domaine exceptionnel [comprendre départemental, ndlr] de Pichauris, elle servirait de base de départ aux nombreux promeneurs et randonneurs qui le fréquentent quotidiennement, et pourra présenter un parcours nature », argumente la délibération.

« C’est un bien qui vaut 600 000 euros, que j’ai vendu 480 000 pour aller vite, et la Ville me propose 300 000 euros en prétextant qu’il y a des irrégularités. Je me fais spolier, moi et ma famille, s’émeut Lucie Cohen-Desblancs, pour qui Roland Povinelli « se sert de ses fonctions de maire pour régler ses comptes personnels ». Ce qui pourrait bien, pour elle, constituer un délit. Un avocat est chargé de préparer une plainte au pénal.

ACCUSATIONS MUTUELLES

Une de plus. Depuis que la liste de Lucie Cohen-Desblancs a obtenu 12 % des voix et deux sièges lors des municipales 2014, le maire et son opposante multiplient les invectives et les procédures judiciaires réciproques. Dernière en date : la séance du conseil de décembre, où Roland Povinelli s’est adressée à elle sous son seul nom de jeune fille « Cohen », une manière, selon elle, d’insister sur sa judaïté. Dans l’échange peu courtois qui s’est ensuivi, dont on retrouve trace dans les procès-verbaux du conseil, il a ensuite purement et simplement regretté qu’elle soit née.

« Elle ne cesse tout au long des conseils municipaux de donner des leçons de probité », grince un élu de la majorité Povinelli, qui ne souhaite pas être nommé. L’instruction menée depuis 2015 par la juge Tertian, avec plusieurs mise en examen, dont Roland Povinelli, fournit en effet à Lucie Cohen-Desblancs un carburant idéal.

Or, au détour de sa « maison des randonneurs », la délibération proposée par le maire égratigne aussi son opposante au sujet d’« une procédure d’infraction au code de l’urbanisme pour construction non conforme » – un mur de clôture – ainsi qu’une surface habitable dépassant la limite autorisée dans cette zone naturelle.

Face à ces accusations nouvelles, cette dernière rétorque que tout cela est prescrit, la première visite des services de l’urbanisme datant de 2005, et qu’une part de ce qu’on lui reproche a été réalisée d’avant son arrivée dans les lieux. Quant à la position à tenir pour la suite, l’élue hésite encore : « Je peux refuser le prix proposé et demander au juge de l’expropriation de fixer un montant. Je peux aussi décider de ne pas vendre, mais ça me bloque dans ma liberté. »

« C’EST DANS LE PROGRAMME MUNICIPAL »

Contactée jeudi, la mairie d’Allauch n’a pas retourné notre demande d’explications. « C’est sûr que s’agissant d’une opposante politique cela peut être exploité, reconnaît notre conseiller municipal. Mais toute la majorité et une partie de l’opposition ont voté cette préemption sans état d’âme. Cette idée est dans le programme municipal. Comme il y avait cette maison à la vente, idéalement placée, avec 5000 m2 de terrain, on en a profité. » Vérification faite, on trouve effectivement trace d’une idée similaire dans le dépliant de campagne de la liste Povinelli.

Ces arguments n’ont pas convaincu José Gonzalez, élu FN qui « n'[a] pas une amitié particulière pour madame Desblancs, bien au contraire » – et n’a pas toujours la dent dure avec le maire – mais valide la thèse du « règlement de comptes ». Pour lui, cette villa « n’est pas spécialement bien placée. Et j’ai signalé au maire que nous avons, nous la Ville d’Allauch, une propriété en plein cœur de ce grand territoire. Il m’a dit que le bâtiment était en ruine. Mais à partir du moment où on investit 300 000 euros, il y avait mieux à faire. Pour moi toute cette histoire est cousue de fil blanc. ». Le conseil départemental qui est le propriétaire du parc voisin de Pichauris dispose déjà d’un « pavillon d’accueil » et même d’une bastide qu’il compte utiliser, et n’a pas souhaité préempter.

Lors de la séance, l’élu frontiste a donc annoncé son intention de voter contre et a demandé un scrutin à bulletin secret. « Le maire a refusé, estimant que cela voulait dire que j’avais eu des contacts avec des membres de sa majorité et a ajouté que si l’un d’entre eux votait contre il serait exclu. » Ambiance. Il faut dire qu’à Allauch, une certaine culture de l’unanimité continue de régner autour de Roland Povinelli. Élu depuis 1975, il a marqué les esprits avec l’élection de 2001 avec le score de 100 % des suffrages, aucune liste ne l’ayant défié. Une confirmation a suivi en 2008 avec plus de 80 % des voix au premier tour. Mais en 2014, l’affaire s’est corsée et il doit depuis composer avec trois groupes d’opposition plus ou moins vivaces.

Article La Marseillaise - Povinelli, maire d'Allauch, suspecté de harcèlement moral par le tribunal administratif suite à la plainte pour harcèlement et préemption abusive déposée par Lucie Desblancs

,

Assemblée Générale de la FNACA

Lucie Desblancs était présente à l’Assemblée générale de la FNACA

Lucie Desblancs présente à AG de la FNACA, à Allauch

Assemblée générale de la FNACA

Nos anciens combattants sont les derniers représentants des guerres passées, la mémoire de notre histoire et des valeurs patriotiques.
Ils sont donc, à juste titre, les portes drapeaux de nos commémorations.

C’est pourquoi nous nous devons d’être toujours être présents, à leurs côtés, pour les remercier.

Lucie DESBLANCS

,

Communiqué de presse

CANDIDATURE de LUCIE DESBLANCS aux MUNICIPALES 2020 à ALLAUCH

Après avoir été élue, sans étiquette politique, à la mairie d’Allauch, je voudrais remercier, dans un premier temps, les électeurs qui nous ont accordé leur confiance en 2014. Nous avons tenu à les représenter durant ces 6 années dans les meilleures conditions et avec tout le respect qui leur est dû.

Fort de cette expérience, nous avons pesé la lourde tâche qui doit être accomplie en 2020 pour le bien-être des allaudiens et nous ambitionnons de prendre la direction de notre commune afin que des projets sérieux et durables voient enfin le jour.Lucie Desblancs, canduidate de la Liste Allauch le Renouveau pour les élections municipales Allauch 2020
Notre commune mérite d’être connue et reconnue pour sa beauté, ses traditions, sa  ulture et ses actions et non paraître régulièrement, comme c’est le cas actuellement, dans la presse à scandale.

Nous nous présenterons, une nouvelle fois, aux élections municipales 2020 et j’ai l’honneur d’être la tête de liste de cette merveilleuse équipe qui m’accompagne et me soutient malgré toutes les attaques et tentative de discrédit de la part de la majorité en place.

La confiance qu’ils me témoignent, depuis toutes ces années, est restée intacte.

Notre mouvement « Allauch Le Renouveau » a décidé d’intituler cette campagne électorale « Les Racines et les Ailes d’Allauch ».

« Les Racines », parce que nous sommes attachés à nos racines et nos traditions. « Les Ailes », pour les ailes de nos moulins mais aussi pour un envol vers l’excellence, le développement et l’ouverture vers
l’extérieur.

Lucie DESBLANCS

,

Résultats élections municipales 2020 Allauch

Résultats des élections municipales 2020 ‑ Allauch

Les listes en présence…

Une situation complexe, entre la candidature ou la non-candidature de M Povinelli , de plus en plus contesté et qui fait actuellement face à de multiples mises en examen, un parachutage RN qui compte bien sur une dynamique nationale – mais fonctionnera-t-elle à l’échelon municipal ?-, une ou deux listes LR, etc.

Source de l’article en photo: La provence

Allauch - listes municipales 2020 - La Provence - équation à plusieurs inconnues

Source des lignes ci-dessous:  Journal 20 Minutes

Résultat des municipales 2014

Les élections municipales à Allauch se tiendront les 15 et 22 mars 2020. A l’occasion de la précédente élection de 2014, c’est Roland POVINELLI de la liste ALLAUCH D’ABORD qui a gagné l’élection à Allauch avec 55,06% des voix exprimées. José GONZALEZ, de la liste ALLAUCH FAIT FRONT RASSEMBLEMENT BLEU MARINE étant en seconde position lors de ce scrutin, avec 19,52% des votes. Le taux de participation a atteint 71,07% à Allauch, ce qui était supérieur à la moyenne nationale qui était de 62,13%.

Retrouvez les résultats pour les autres élections :

Résultats du 2d tour des élections municipales 2014 ‑ Allauch

Candidat / Liste % des votes exprimés

R. POVINELLI

 ALLAUCH D’ABORD

 

55.06 %6 466 VOTES

J. GONZALEZ

 ALLAUCH FAIT FRONT RASSEMBLEMENT BLEU MARINE

 

19.52 %2 293 VOTES

M. ROBINEAU-CHAILAN

 ENSEMBLE POUR ALLAUCH

 

13.37 %1 570 VOTES

L. DESBLANCS

 ALLAUCH LE RENOUVEAU

 

12.03 %1 413 VOTES

Lien permanent vers le diagramme

Taux d’abstention : 28,93 %

Participation Inscrits %
Inscrits 17 142 100 %
Abstentions 4 959 28,93 %
Votants 12 183 71,07 %
Blancs et Nuls 441 2,57 %
Exprimes 11 742 68,50 %

Lien permanent vers les statistiques

 RECHERCHER UN RÉSULTAT

Résultats du 1er tour des élections municipales 2014 ‑ Allauch

Candidat / Liste % des votes exprimés

R. POVINELLI

 ALLAUCH D’ABORD

 

48.29 %5 567 VOTES

J. GONZALEZ

 ALLAUCH FAIT FRONT RASSEMBLEMENT BLEU MARINE

 

16.34 %1 884 VOTES

M. ROBINEAU-CHAILAN

 ENSEMBLE POUR ALLAUCH

 

14.65 %1 690 VOTES

L. DESBLANCS

 ALLAUCH LE RENOUVEAU

 

12.17 %1 404 VOTES

G. VIALLON

 ELGAA (ENFIN LA GAUCHE A ALLAUCH)

 

6.62 %764 VOTES

C. DU CREST

 UN AVENIR ENSEMBLE

 

1.89 %219 VOTES

Lien permanent vers le diagramme

Taux d’abstention : 30,83 %

Participation Inscrits %
Inscrits 17 141 100 %
Abstentions 5 284 30,83 %
Votants 11 857 69,17 %
Blancs et Nuls 329 1,92 %
Exprimes 11 528 67,25 %

Lien permanent vers les statistiques

 RECHERCHER UN RÉSULTAT

Résultats des élections Allauch : Tout savoir sur la commune

D’après des données INSEE en 2013, Allauch avait 21276 habitants et sa densité de population atteignait 423 habitants/km2. Pour comparer, la densité moyenne de population en France est de 122 habitants/km2.

Le taux de natalité est de 8,9 pour 1000 habitants, quand il atteint 12,2 en moyenne en France (2013).En ce qui concerne l’économie, le taux de chômage est de 9,6 % alors que la moyenne sur le 4e trimestre 2013 était de 9,8 % de la population active en France.

Allauch a également 1654 entreprises. Le taux de pauvreté atteint 7 %.

Enfin, Allauch comporte 72 % de foyers imposables, quand 52,3 % des ménages ont payé l’impôt sur le revenu en 2013.

,

Municipales 2020 : dates et organisation des élections*

Municipales 2020 : dates et organisation des élections

Il est important que chacun connaisse ses droits et ses devoirs. Voter, ce n’est pas simplement mettre un nom dans une urne, c’est engager son avenir, celui de sa famille, se postionner sur son cadre de vie, ou encore sur ses priorités.  A l’approche des municipales 2020, à Allauch, il m’est apparu important de donner à chaque électeur allaudien toutes les informations nécessaires pour lui permettre de faire le meilleur choix pour notre belle ville d’Allauch et ses habitants. Lucie Desblancs

Les prochaines élections municipales auront lieu en 2020. Quelles sont leurs dates ? Les étrangers pourront-ils voter ? Comment s’organise le scrutin ? Le point sur ces élections.

Calendrier municipales 2020

Les dates des municipales de 2020 sont fixées au dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour et au dimanche 22 mars 2020 pour le second. Ces dates ont été annoncées par le ministère de l’Intérieur le 16 juillet 2019.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer à votre bureau de vote le jour des élections, vous avez la possibilité de voter par procuration (voir la procédure à suivre).
Un an avant les municipales, les Français ont été appelés à voter aux élections européennes 2019 qui ont eu lieu à la fin du mois de mai dernier. En 2021, ils voteront la même année aux élections départementales et aux élections régionales.

Horaires des bureaux de vote

Les bureaux de vote ouvrent le dimanche à 8 heures et ferment à 19 heures. Mais cet horaire limite peut être retardé par arrêté préfectoral et reporté à 20h. Ainsi, dans certaines grandes villes (Paris, Marseille, Lyon…), l’heure de fermeture des bureaux de vote sera a priori fixée à 20 heures.

Conditions de vote

Pour pouvoir voter, un électeur doit avoir au moins 18 ans, être de nationalité française ou avoir la nationalité d’un pays membre de l’UE, être inscrit sur les listes électorales (voir comment s’inscrire sur les listes électorales) et jouir de ses droits civils ou politiques.

Les électeurs doivent figurer sur les listes électorales déposées au plus tard le 7 février 2020.

Vote des étrangers

Il est possible de voter aux municipales sans être français. Les étrangers citoyens de l’UE qui résident en France peuvent ainsi voter aux municipales dès lors qu’ils sont inscrits sur les listes électorales. En revanche, les étrangers originaires d’un pays non-membre de l’UE ne peuvent pas voter aux municipales.
Le programme de François Hollande aux présidentielles 2012 prévoyait d’introduire le droit de vote des étrangers non-ressortissants d’un pays membre de l’UE aux élections locales. Mais cette réforme électorale n’a pas été mise en oeuvre sous l’ancien quinquennat et le président Macron n’a pas évoqué cette mesure dans son programme présidentiel.

Sondages et résultats par ville

Vous pouvez connaitre les scores des dernières municipales dans votre ville directement sur internet.

Vous pouvez dès aujourd’hui consulter les résultats des différentes élections dans votre commune sur L’Encyclopédie des Villes de France.

Vote blanc

Le vote blanc sera comptabilisé lors des municipales 2020, cf. la comptabilisation du vote blanc aux élections.

Les municipales de 2014 étaient les dernières élections françaises au cours desquelles le vote blanc n’était pas reconnu, puisqu’une loi adoptée en février 2014 prévoit désormais la comptabilisation du vote blanc.

Candidature

Le scrutin vise à élire les membres des conseils municipaux. Le nombre de conseillers municipaux à élire dépend de la taille de la commune. Il peut aller de 7 membres pour les communes de moins de 100 habitants, à 163 membres pour la ville de Paris. Une fois élus, les conseillers municipaux élisent parmi eux le maire de la commune. Les maires, leurs adjoints et les conseillers municipaux sont élus pour un mandat de 6 ans renouvelable. Il appartient au maire de présider le conseil municipal.

Vous pouvez consultez les salaires des maires ainsi que le salaire d’un conseiller municipal pour savoir combien gagneront les élus de votre commune.

Peuvent être candidats les personnes majeures, de nationalité française ou d’un Etat membre de l’UE et inscrites sur les listes de leur commune ou, sauf exceptions, y payant leurs impôts locaux. Certaines professions (juges, préfets, …) sont incompatibles avec une candidature aux élections.

Dans les communes de plus de 1 000 habitants, les listes doivent être constituées d’autant de femmes que d’hommes, avec alternance entre un homme et une femme.

Scrutin dans les communes de plus de 1000 habitants

L’élection des conseillers municipaux a lieu au suffrage universel direct. Le conseil municipal élit ensuite le maire de la commune. L’organisation du scrutin varie en fonction de la taille de la commune. Voici les procédures de vote applicables, sous réserve d’éventuels changements des règles électorales d’ici 2020.

Pour les communes de plus de 1000 habitants, les candidats peuvent également être élus dès le premier tour en cas de majorité absolue. Si aucun candidat ne parvient à l’obtenir, un second tour est organisé.
Il n’est pas possible de modifier l’ordre de présentation des listes au moment du vote. Si une liste a obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés, elle peut se maintenir au second tour. Les candidats d’une liste qui obtient au moins 5 % sans pouvoir se maintenir peuvent rejoindre une autre liste.
Une dose de proportionnelle est insérée dans le scrutin. Ainsi, la moitié des sièges est attribuée à la liste ayant réuni le plus de voix. Les sièges restants sont proportionnellement répartis entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des voix.

, ,

Mode de scrutin pour les élections municipales 2020 dans les communes de plus de 1000 habitants

Comment doit s’organiser la démocratie locale à Allauch, et ailleurs ?

Parce qu’un petit rappel n’est pas toujours inutile, voici quelques explications tirées du site vie-publique.fr :

Elections municipales dans les communes de plus de 1000 habitants

Comment doit s’organiser la démocratie locale à Allauch, et ailleurs ? Parce qu’un petit rappel n’est pas toujours inutile, voici quelques explications tirées du site vie-publique.fr

Depuis la loi du 17 mai 2013, le scrutin de liste, jusqu’alors réservé aux communes de 3 500 habitants et plus, s’applique désormais à partir de 1 000 habitants.

Pour les communes de plus de 1 000 habitants, les conseillers municipaux sont donc élus au scrutin proportionnel, de liste, à deux tours avec prime majoritaire accordée à la liste arrivée en tête (art. L260 s. du code électoral). Les listes doivent être complètes, sans modification de l’ordre de présentation.

Les listes doivent être composées d’autant de femmes que d’hommes, avec alternance obligatoire une femme/un homme ou inversement.

Le dépôt d’une déclaration de candidature est exigé pour chaque tour de scrutin. Un candidat ne peut l’être dans plus d’une circonscription électorale, ni sur plus d’une liste.

Au premier tour, la liste qui obtient la majorité absolue des suffrages exprimés reçoit un nombre de sièges égal à la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages exprimés en fonction du nombre de suffrage obtenus.

Lors de l’éventuel second tour, seules les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10% des suffrages exprimés sont autorisées à se maintenir. Elles peuvent connaître des modifications, notamment par fusion avec d’autres listes pouvant se maintenir ou fusionner. En effet, les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10%. La répartition des sièges se fait alors comme lors du premier tour.

Les trois villes les plus peuplées connaissent ce mode de scrutin (art. L271 s.). Ainsi, l’élection se fait par secteurs constitués chacun d’un arrondissement à Paris et à Lyon, et de deux à Marseille. On ne peut pas être candidat dans plusieurs secteurs. L’élection des conseillers municipaux et conseillers d’arrondissement se fait en même temps et selon les mêmes règles, sur la même liste (art. L272-5). C’est donc un dispositif à double étage.

La loi du 17 mai 2013, qui met en place un nouveau mode de désignation des conseillers siégeant dans les organes intercommunaux, n’instaure pas une élection distincte de celle des conseillers municipaux. Au contraire, à la suite de l’adoption d’un amendement proposé par les parlementaires (qui sont aussi des élus locaux ou l’ont été), la désignation des conseillers intercommunaux se fait dans le cadre des élections municipales, les premiers des listes élues ayant vocation à siéger au sein des intercommunalités.

Ce lien très fort entre les listes municipales et les élus dans les assemblées communautaires est une garantie que ces assemblées comprennent exclusivement des élus municipaux. Ce nouveau mode de désignation, considéré par le législateur comme une étape vers l’élection directe de ces élus, contribue néanmoins à rapprocher les EPCI des collectivités territoriales qui se caractérisent, selon l’article 72 de la Constitution, par l’existence de conseils élus.

Et, pour approfondir:

,

Le droit des citoyens à l’information *

Le libre accès à l’informationCitoyens et vérité - droit à l information - Allauch le renouveau

La législation et la jurisprudence relative à la communication des documents administratifs en général sont fondées sur le principe du libre accès à l’information, le secret devenant l’exception. Tel est le principe posé par la loi du 17 juillet 1978 concernant l’amélioration des relations entre l’administration et le public et créant la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA).

Selon le Code général des collectivités territoriales, toute personne physique ou morale a le droit de demander communication sur place et de prendre copie totale ou partielle des procès-verbaux du conseil municipal, des budgets et des comptes de la commune, des arrêtés municipaux. Ce droit d’accès interdit en revanche de « reproduire, de diffuser ou d’utiliser à des fins commerciales les documents communiqués ».

Connaître l’information pour exercer sa citoyenneté

Pour que les administrés puissent exercer correctement leur droit d’accès aux documents, ils doivent en connaître l’existence et, surtout, pouvoir les identifier. En effet, l’administré doit désigner lui-même le document qu’il désire consulter.

Quand, par exemple, les budgets sont mis à la disposition du public, ils sont accompagnés de documents annexes permettant d’apprécier les engagements et les concours de la commune. Il en est de même des documents relatifs à l’exploitation des services publics délégués.

C’est dans ce but que j’ai choisi de diffuser les comptes rendus du Conseil Municipal d’Allauch de ces dernières années. Comment les élus d’opposition ont joué ou non leur rôle pour défendre les intérêts des habitants d’Allauch, dans quelles conditions, quels budgets pour quels projets, etc ? Les réponses sont ici

*Source: https://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/approfondissements/democratie-proximite.html

,

Retrouvailles mouvementées entre Povinelli et sa majorité au conseil municipal d’Allauch

Clientélisme et corruption à Allauch ?

Retrouvailles mouvementées entre Povinelli et sa majorité au conseil municipal d’Allauch

De G. à D. Gérard Bismuth, 2e adjoint au maire, Roland Povinelli, maire d’Allauch et Gérard Poulain, directeur général des services. Crédit : Marius Rivière

« Clientélisme », « manque de transparence », « corruption », lundi soir, lors du conseil municipal d’Allauch, quatre élus ont officiellement quitté la majorité de Roland Povinelli pour former un nouveau groupe au conseil municipal.

Ainsi démarre ce nouvel article du site d’investigation Marsactu, à propos du retour de Roland Povinelli au Conseil Municipal et du départ de 4 élus de la majorité…

Postés devant la salle des mariages d’Allauch, deux policiers municipaux tentent tant bien que mal de contenir une foule d’habitants venus assister au conseil municipal de la rentrée. La fouille des sacs est sommaire, le détecteur à métaux vite passé. Si les Allaudiens jouent des coudes en ce lundi soir, c’est pour une seule raison […]

La suite, c’est par ici:

175.968 euros de frais de justice payés par Allauch

Combien faudra-t-il encore de mises en examen et autres accusations pour que les Allaudiens et les Allaudiennes se rendent comprennent quel personnage ils ont élu et réélu, et dont ils payent les frais de justice estimés, par Capital, à déjà plus de 170 000€ ! Extrait ci-dessous.

Un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes de février dernier, que nous nous sommes procuré, vient le confirmer. Les magistrats se sont intéressés aux frais d’avocats de Roland Povinelli, qui fait l’objet d’une mise en examen pour diverses affaires de clientélisme, dans un dossier en attente des réquisitions du parquet. Entre 2015 et 2017, les honoraires des robes noires se chiffrent à 175.968 euros. Pour la seule année 2017, les dépenses engagées dans cette procédure représentent à elles seules 47,57% du contentieux de la ville (voir document de la chambre régionale des comptes ci-dessous). Les conseils de Povinelli ont multiplié les actes et les obstructions, en pure perte pour leur client mais pas pour leurs émoluments. Povinelli a tenu à s’entourer de trois avocats, pas moins. « La pire configuration, décrypte un de leurs confrères, dans ce cas personne ne prend la responsabilité du dossier et chacun multiplie les honoraires ».

Article complet ici

Publicité assurée par la mairie

En même temps, comment en tenir rigueur aux citoyens d’Allauch lorsque le site de la mairie en dresse, d’après Marsactu, une fois encore, « un portrait dithyrambique ». Extrait:

La Ville d’Allauch dresse un portrait dithyrambique de son maire sur son nouveau site

Jean-Marie Leforestier, 25 Oct 2018 2


Le rose a envahi le site Internet de la Ville d’Allauch et cela n’a rien à voir avec l’opération de sensibilisation au cancer du sein qui affiche un peu partout ses couleurs. À la faveur d’un coup de frais graphique, la municipalité a aussi réécrit le portrait de son maire, Roland Povinelli (PS) à l’encre particulièrement sympathique.

Celui qui préside aux destinées de la Ville depuis 1975 possède « une personnalité hors du commun » doublé d’un « sens inné de la chose publique, allié à un réalisme permanent et une puissance de travail peu commune »« Il est proche de ses concitoyens, pour lesquels il se bat pour mener à terme un certain nombre de thèmes bien définis, chers à ses convictions », poursuit le texte.

Cette biographie ne dit pas en revanche que Roland Povinelli, qui en est à son neuvième mandat, est actuellement mis en examen pour « abus de confiance, faux, utilisation privative de domaine public et détournement de fonds publics ». On lui reproche notamment l’emploi de sa belle-fille esthéticienne comme assistante parlementaire, la promotion irrégulière de sa directrice de cabinet et la privatisation à des fins personnelles d’une bastide municipale.

Plus d’infos ici

Mais, après tout, ne dit-on pas qu’un homme averti en vaut deux ?

Bientôt les élections municipales…

Alors faites le bon choix !

 

,

Une mairie au coeur de la ville !

Rassembler, recentrer

Bastide de Fontvieille - un chateau-mairie pour Povinelli - La mairie d'Allauch doit être au coeur de la ville

Bastide de Fontvieille – le chateau-mairie de Povinelli !

Dans une démarche saine et pour rassembler tous les Allaudiens et les Allaudiennes, en un lieu symbolique, qui fait battre le coeur de notre ville, je m’engage à  recentrer le centre de décision de la commune d’Allauch dans la Mairie historique de la Ville, au centre du village.

Ainsi nous remettrons de la cohérence dans la gestion de notre ville, les services techniques seront à proximité de la Mairie, à quelques pas seulement.

Du Bon Sens

Le bon sens exige de tous une démarche altruiste, car pour faire de grandes choses il faut être au milieu de ses concitoyens.Je serai donc au coeur de la ville, comme cette ville est au centre de mon coeur.

Je ne suis pas châtelaine, et par conséquent le ‘château’ reprendra sa destination première. Il deviendra un centre culturel moderne, dynamique, accessible à tous. Il sera le porte drapeau de notre ville. 

Un château pour la culture

La culture mérite bien un château, à Allauch, mais la Mairie doit être au coeur de la ville !

Bastide de Fontvieille - le chateau de Povinelli

Bastide de Fontvieille – le chateau de Povinelli doit revenir à sa vocation initiale, la culture